La Miséricorde d'Allah

Publié le par Ûmm Mûmine

La Miséricorde d'Allah

Au Jour de la Résurrection, le Seigneur réservera Sa miséricorde, Sa grâce et Sa faveur aux croyants et aux Envoyés. Il les honorera et leur accordera Sa grâce et Son pardon dans une mesure telle que les langues ne peuvent décrire ni les esprits imaginer. En effet, un hadith nous éclaire :

"Certes, Allah a cent parts de miséricorde dont Il a descendu une parmi les djinns, les hommes, les animaux et les insectes. D'ou l'affection et la compassion qui règnent entre eux. C'est grâce à elle que la bête sauvage éprouve de la tendresse pour son petit. Allah en a retenu quatre-vingt-dix-neuf parts auprès de Lui, pour faire miséricorde à Ses serviteurs, au Jour de la Résurrection."

Al-Bukhârî (6104) et Muslim (2752).

C'est donc une miséricorde qu'aucune langue ne saurait exprimer, octroyée par le plus miséricordieux des miséricordieux. Celui dont la compassion englobe toute chose, attribue cette faveur aux croyants, parmi Ses serviteurs :

"Ma misércorde embrasse toute chose : Je la destine à ceux qui Me craignent, qui font la zakât et qui croient en Nos Signes."

Traduction rapprochée du sens du verset 156, Sourate Al-A'râf.

Plus le serviteur obéit à Son Seigneur et se rapproche de Lui, plus il méritera une part plus importante de cette miséricorde. Le Très-Haut déclare :

"Et à présent, voici le Coran béni que Nous révélons, Conformez-vous à son enseignement et craignez Allah, dans l'espoir d'être touchés par Sa grâce."

Traduction rapprochée du sens du verset 155, Sourate Al-An'âm.

"Observez la salât ! Acquittez-vous de la Zakât ! Obéissez au Prophète ! Peut-être vous sera-t-il ainsi fait miséricorde."

Traduction rapprochée du sens du verset 56, Sourate Al-Nur.

"La miséricorde d'Allah est à la portée de ceux qui font des oeuvres salutaires."

Traduction rapprochée du sens du verset 56, Sourate Al-Nur.

Les versets en ce sens sont très nombreux.

Allah Tout Puissant est plus miséricordieux envers Ses serviteurs qu'ils ne le sont entre eux, aussi élevé que soit le degré de cette compassion mutuelle. Dans un hadith, 'Umar Ibn al-Khattâb relate :

"On amena des captifs au Messager d'Allah ﷺ . Parmi ceux-ci se trouvant une femme qui recherchait (son enfant). Aussitôt qu'elle le trouva parmi les captifs, elle le prit, le serra contre son ventre et lui donna le sein. Le Messager d'Allah ﷺ nous dit alors : "Verriez-vous cette femme jeter son enfant au feu ?" Nous répondîmes : "Non, par Allah ! Elle serait incapable de le jeter !" Le Messager d'Allah ﷺ affirma : "Certes, Allah est plus Miséricordieux envers Ses serviteurs que cette mère envers son enfant."

Al-Bukhârî (5999) et Muslim (6978, éd.al-Hadîth).

Ainsi, il n'ya pas d'être plus sensible envers un autre qu'une maman envers son enfant. Cette compassion n'a pas son égal sur le plan humain. Or, Allah Tout Puissant éprouve plus de miséricorde pour Ses serviteurs que cette maman pour son enfant. Voire, si on rassemblait la compassion de tous les miséricordieux, elle n'équivaudrait à rien, au regard de la bonté du plus miséricordieux.

 

'Abd al-Razzâq al-Badr

Comprendre les noms d'Allah, pages 101-102 (Al-Hadîth éditions)

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0