Les Trois principes fondamentaux

Publié le par Ûmm Mûmine

Les Trois principes fondamentaux

Sache, qu’Allah te fasse miséricorde, qu’il nous est obligatoire d’apprendre quatre points (1) :

 

Le premier (2) : La science qui est la connaissance d’Allah, la connaissance de Son messager (3)

et la connaissance de la religion de l’islam, en ne se basant que sur des indications.

 

(1) "Ces points, il est obligatoire au croyant et à la croyante, jeune ou âgé, de les apprendre.

(2) Il est donc obligatoire que l’homme apprenne et réfléchisse afin qu’il soit sur une preuve évidente, et qu’il connaisse la religion d’Allah pour la-quelle il fut créé. Et cette science est la connaissance d’Allah, la connaissance de Son prophète et la connaissance de la religion de l’islam en ne se basant que sur les indications. Ceci est donc la première chose à la-quelle le dévoué se doit de réfléchir :

 

Qui est son Seigneur ?

Il sait donc que son Seigneur est le Créateur qui le créa, lui donna subsistance et le combla de bienfaits, et Il créa ceux qui vécurent avant lui, et Il créé ceux qui viendront après lui, que c’est Lui le Seigneur des mondes et qu’Il est la vrai divinité, l’adoré, que nul n’a droit à l’adoration en dehors de Lui, jamais ! Ni ange rapproché, ni prophète envoyé, ni djin, ni être humain, ni statue, ni autre que tout cela. Au contraire, l’adoration est le droit d’Allah uniquement, Il est donc le vrai adoré, et Il est celui qui mérite d’être adoré, et c’est Lui le Seigneur des mondes. Et c’est Lui qui est ton Seigneur, ton Créateur et ta vraie divinité, soubhânahou wa ta‘âlâ. Tu connais donc ce premier point, qui est ta connaissance de ton Seigneur, ton prophète et ta religion sur base d’indications (preuves), c’est à dire : « Allah a dit, et le prophète a dit » et non pas sur base d’opinions, ou de ce que dit untel… Au contraire, sur base d’indications des versets du Coran et des Hadîth, et c’est ça la religion de l’islam, à laquelle tu es obligé d’adhérer, et de te conformer. Et c’est l’adoration d’Allah, au sujet de laquelle Il dit :  

 

(Et Je n’ai créé les jinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent.) 

Traduction rapprochée du sens du verset, Sourate 51 verset 56

 

Et cette adoration est l’islam, et c’est l’obéissance envers Allah et Son messager, et l’acquittement des ordres d’Allah et l’abandon de ce qu’Il a interdit. Les gens ont été créés pour cette adoration, et Allah l’ordonna aux gens lorsque Il dit :

 

Ô vous les gens! Adorez votre Seigneur 

Traduction rapprochée du sens du verset, Sourate 2 verset 21

 

C’est à dire : Adorez-Le en obéissant à Ses commandements et en vous écartant de Ses interdictions, et en Lui soumettant vos visages et en Lui vouant l’adoration à Lui exclusivement, soubhânahou wa ta‘âlâ.

 

(3) Il fait partie de cela : que tu connaisses ton prophète, qui est Mouhammad fils de ‘Abdallah, fils de ‘Abdel Mouttalib, le Hâchimite, le Quraychite, le mecquois et ensuite le médinois, ‘alayhi sallâtou wa sallâm. Tu sais donc qu’il est ton prophète, et qu’Allah l’envoya vers toi avec la vraie religion, il t’enseigne et t’oriente, tu crois donc qu’il est réellement le messager d’Allah et qu’Allah l’envoya à toute la création, les djinns et les humains, et qu’il est obligatoire de le suivre et de marcher sur sa voie. Ce point va être détaillé dans le troisième fondement."


Le deuxième : Pratiquer cette science.
(4)
Le troisième : Y prêcher les gens. (5)
Le quatrième : Patienter et endurer sur les obstacles que l’on y rencontre. (6)

(4) C’est-à-dire : que tu pratiques cette religion comme la prière, le jeûne, le jihâd, le pèlerinage, la foi et la piété. Tu pratiques donc l’islam car tu as été créé pour cela, créé pour l’adoration d’Allah. Il t’est donc obligatoire de l’apprendre et de la pratiquer, alors tu adores Allah uniquement, et tu pratiques la prière, tu donnes la Zakât, tu jeûnes le mois de Ramadan, et fait le pèlerinage à la maison sacrée. Tu as foi en Allah, Ses anges, Ses prophètes, Ses livres, au jour du jugement, au destin et ce qu’il soit bon ou mauvais. Tu ordonnes le bien et tu interdis le mal, tu es bon envers tes parents, tu maintiens les liens de parenté, etc… Tu pratiques ce qu’Allah t’a ordonné, et tu arrêtes de faire ce qu’Allah t’a interdit, tu abandonnes les péchés qui te sont interdits, et tu fais les obligations qui te sont ordonnées.

 

(5) C’est-à-dire : Tu prêches à cette religion et tu conseilles aux gens d’y adhérer avec droiture, tu les y orientes et tu leur ordonnes le bien et leur interdis le mal. C’est ça le prêche à la religion de l’islam. Tout musulman se doit donc de prêcher à Allah selon sa capacité et sa science. Toute personne, homme ou femme, à une part de cette obligation de transmettre, de prêcher, d’orienter et de conseiller, et de prêcher au monothéisme (L’unicité) d’Allah, à la prière et d’y rester constant, à la Zakât et à la donner, au jeûne du mois de Ramadan, au pèlerinage de la maison sacrée pour celui qui en est capable, à la bonté envers les parents, le respect des liens de parenté, et l’abandon de tous les péchés.

 

(6) C’est-à-dire : Il patiente et endure sur les obstacles qu’il rencontre dans ces choses, car il se peut qu’il arrive à l’homme des difficultés, il se peut qu’il se lasse de la personne qu’il prêche, ou autre que lui, ou de sa famille ou autre… Donc l’obligation qui lui est demandée est de patienter et d’endurer, et d’attendre la récompense auprès d’Allah. Le croyant patiente et endure donc sur la foi en Allah, et patiente et endure sur la pratique de ce qu’Allah lui a obligé, et sur l’abandon de ce qu’Allah lui a interdit, et il patiente et endure sur le prêche à Allah, l’enseignement, ordonner le bien, interdire le mal. Il est vraiment impératif de patienter et d’endurer sur tout cela. Toute la religion nécessite de la patience et de l’endurance : la patience et l’endurance sur le prêche à Allah uniquement, la patience et l’endurance sur le faite que tu pries, donnes la zakât, jeûnes, fasses le pèlerinage, que tu ordonnes le bien et interdises le mal. Patienter sur les péchés et les mauvaises actions, tu prends garde de t’en approcher. En effet, quand l’homme ne patiente pas, il tombe dans ce qu’Allah lui a interdit, et abandonne ce qu’Allah lui a ordonné.

Ce pourquoi Allah ta‘âlâ dit à Son messager 

 

Endure donc, comme ont enduré les messagers doués de fermeté

Traduction rapprochée du sens du verset, Sourate 46 verset 35 

 

Et Allah Le Très-Haut a dit :

Et supporte patiemment la décision de ton Seigneur. Car en vérité, tu es sous Nos yeux 

Traduction rapprochée du sens du verset, Sourate 52 verset 48

 

Et Allah ta‘âlâ a dit :

Endure! Ton endurance ne viendra qu’avec l’aide d’Allah 

Traduction rapprochée du sens du verset, Sourate 16 verset 127

 

Et Allah ta‘âlâ a dit :

Et les endurants auront leur pleine récompense sans compter 

Traduction rapprochée du sens du verset, Sourate 39 verset 10 

 

Et Allah ta‘âlâ a dit :

Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants

Tradcution rapprochée du sens du verset, Sourate 8 verset 46

 

C’est-à-dire : Soyez endurants dans l’obéissance d’Allah et l’abandon de Sa désobéissance, et prenez garde à Ses commandements et de commettre Ses interdictions.

 

Explication de Cheykh Ibnou Baz rahimahoullah

suite dans le lien ci-dessous.

Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0